Actualité

Travaux à Saint-Gence

De nombreux chantiers ont débuté en 2023

L’intercommunalité, ça marche !

Quatre chantiers concernant d’importants travaux ont démarré ou sont en cours sur le territoire communal saint-gençois en ce début d’année 2023.
Preuve, s’il en fallait que l’intercommunalité permet en se groupant, d’être efficace au service des habitants. Ces travaux illustrent le rôle majeur que jouent les intercommunalités sur nos territoires,
que ce soit la Communauté Urbaine Limoges Métropole ou le Syndicat Intercommunal pour l’Enfance, la Petite Enfance et l’Adolescence (Nieul, Peyrilhac, Saint-Gence et Veyrac).

Les travaux de construction du Pôle Enfance Intercommunal qui regroupera le Multi Accueil, l’Accueil de Loisirs, le Relais Enfants Parents et les services administratifs ont débuté fin février 2023
avec la réalisation de la voie d’accès au chantier et le terrassement. Ce bâtiment de 1600m² est financé par le SIEPEA à hauteur de 3.5 millions d’euros et devrait être opérationnel en septembre 2024.

Au village du Theil, ce sont des travaux de réalisation d’un réseau d’assainissement collectif, avec construction d’une station de traitement qui ont débuté en octobre 2022 et qui vont se poursuivre
avec l’enfouissement de tous les réseaux aériens et la réfection de l’éclairage public. Puis le réaménagement de la voirie terminera cette importante opération. Ces travaux associent
la Communauté urbaine Limoges Métropole, la commune de Saint-Gence, le SEHV et Orange pour un total investi de l’ordre de 1.7 million d’euros.

La déchetterie communautaire fait peau neuve et va être totalement reconstruite pour offrir un meilleur service aux habitants du territoire. Ces travaux sont réalisés sous l’égide de Limoges Métropole
et devraient se terminer en fin d’année 2023 pour un coût de l’ordre de 950 000 euros.

La toiture du lavoir de Senon est en cours de réhabilitation par l’entreprise Les Chantiers des Chemins Jacquaires avec reprise ou remplacement des pièces de charpente en mauvais état (chevrons et pannes),
voligeage et repose des tuiles anciennes pour un coût estimé de 15 000 euros.

Toutes ces opérations n’ont qu’un objectif, offrir un meilleur service aux habitants du territoire dans deux domaines essentiels : l’éducation de nos enfants qui constitue
pour nous la priorité des priorités et l’environnement et la qualité de vie. Ces travaux bénéficient d’aides de la part du Conseil départemental, de l’Etat et d’autres organismes.
Rappelons que les collectivités sont le premier investisseur public. En effet, elles réalisent près de 70% de l’investissement public civil.
C’est dire leur importance dans le soutien à l’emploi !


publié le 20/02/2023

468


Chargement...