Actualité

Commémoration du 8 mai 1945 à Saint-Gence

Encore une commémoration "confinée" ! Avec une délégation de la FNACA, des représentants de la municipalité et de la gendarmerie.

Discours de Serge Roux, maire de Saint-Gence, le 8 mai 2021

Aujourd'hui, c'est la 5ème commémoration que nous célébrons sans public, avec des mesures sanitaires contraignantes, souhaitons que ce soit la dernière !

Le 8 mai 1945 l’Allemagne capitule, mais la 2ème guerre mondiale n’est pas terminée !

C’est seulement le 2 septembre que le Japon capitule à son tour après le bombardement d’Hiroshima le 6 Aout et de Nagasaki le 9 Aout, 2  bombes atomiques qui ont fait entre 100 et 200 000 morts.

Je veux dire un mot personnel sur le lourd tribut payé par le Limousin, en particulier au cours de l'année 1944. Après le débarquement des Alliés le 6 juin en Normandie, la division Das Reich quitte Montauban où elle était stationnée, le 8 juin  pour rejoindre le front normand. Elle  va jalonner son parcours d’atrocités et de massacres.

On sait maintenant que les Allemands appliquaient une politique réfléchie et programmée, le général Lammerding qui obéissait aux ordres, souhaitait terroriser la population afin d’isoler les résistants.

Après avoir pendu 99 jeunes hommes à Tulle le 9 juin, c’est « une autre action brutale » (ce sont les termes retrouvés dans des compte rendu de réunions) qui est décidée ce même jour. Et le lendemain, le 10 juin c’est Oradour-sur-Glane qui est entièrement détruite, 643 civils massacrés, brulés vifs, dont près de 500 femmes et enfants. Comble de la barbarie nazie !

Mais la division Das Reich a poursuivi ses exactions :

Au pont Lasveyras (entre la Corrèze et la Dordogne), 39 résistants tués,

Au Malabre, Beaune les Mines, 14 personnes massacrées,

A Janaillat en Creuse, 31 résistants et civils tués,

A Argenton-sur-Creuse, 67 morts dont 56 civils,

A Maillé en Indre et Loire, 124 civils, hommes femmes enfants sont massacrés.

 

Je voulais que nous nous souvenions de cette histoire, de ces moments tragiques, ne l’oublions pas, nous avons tous un devoir de mémoire vers les jeunes.

"Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre."

Merci de votre attention, une minute de recueillement à toutes les victimes

 

aucune


publié le 08/05/2021

139


Chargement...