Actualité

Alerte POLLUTION maintenue !

La prévision de dégradation de la qualité de l'air, due principalement aux poussières désertiques du Sahara transportées par les vents de Sud-Est mais également aux activités humaines telles que le chauffage domestique, le trafic automobile ou encore l’agriculture, a conduit le Préfet à déclencher, pour l'ensemble du département de la Haute-Vienne, le deuxième niveau du dispositif de gestion des épisodes de pollution.

 

L’Atmo Nouvelle-Aquitaine (Association Agréée par le Ministère en charge de l’écologie, responsable de la surveillance de la qualité de l’air sur la région Nouvelle Aquitaine) a caractérisé un épisode de pollution aux particules fines en suspension PM10.

La prévision de dégradation de la qualité de l'air, due principalement aux poussières désertiques du Sahara transportées par les vents de Sud-Est mais également aux activités humaines telles que le chauffage domestique, le trafic automobile ou encore l’agriculture, a conduit le Préfet à déclencher, pour l'ensemble du département de la Haute-Vienne, le deuxième niveau du dispositif de gestion des épisodes de pollution.

Recommandations sanitaires

La pollution atmosphérique peut être à l’origine de la survenue de symptômes respiratoires (toux, essoufflement, majoration des crises d’asthme, etc.), d’irritations des yeux et de la gorge, mais peut aussi avoir des effets sur le système cardio-vasculaire.

Les populations vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques) et les populations sensibles (personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution, personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux) sont invitées à :

  •    éviter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe,
  •    éviter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) et reporter les activités qui demandent le plus d’effort.
  •    en cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations), prendre conseil auprès de votre pharmacien ou consulter votre médecin



De manière générale, la population est invitée à réduire les activités physiques et sportives intenses.

Retrouvez toutes les infos et les recommandations sur le site de l’Atmo

 

Des mesures plus contraignantes sont prises par le Préfet de zone Sud-Ouest :

  •    Secteur agricole : reporter les écobuages, brûlages dirigés et toute opération de brûlage à l'air libre de résidus ou sous produits agricoles et forestiers.
  •    Secteur résidentiel et tertiaire : suspendre les éventuelles dérogations pour brûlage des déchets verts à l'air libre (feux de jardin) - y compris incinérateurs - jusqu’à la fin de l’épisode de pollution sauf en cas de problème sanitaire avéré.
  •    Secteur des transports :

* Routes : abaisser les vitesses maximales autorisées sur les voiries non urbaines localisées dans la zone concernée par l’épisode de pollution, de 20 km/h sans toutefois descendre au-dessous de 70 km/h. Les vitesses sont donc limitées :

    - à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
    - à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;
    - à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 90 km/h ou 80 km/h

* Aéroport : reporter les essais moteurs des aéronefs dont l’objectif n’est pas d’entreprendre un vol. Reporter les tours de piste d’entraînement des aéronefs, à l’exception de ceux réalisés dans le cadre d’une formation initiale dispensée par un organisme déclaré, approuvé ou certifié, avec présence à bord ou supervision d’un instructeur.

aucune


publié le 26/02/2021

199


Chargement...